Ioanna Mari, Présidente de l’Association Hellénique d’Education Prénatale 

Education Prénatale: un enseignement adressé aux  filles, aux garçons et aux femmes nouvelles-mariées, en Grèce antique

Durant ces dernières décennies, des scientifiques pionniers internationaux en médecine épigénétique, neurosciences, psychologie  ont accompli des recherches profondes, ayant prouvé l’importance capitale de la période prénatale, phase de construction, de l’être humain, base donc de la santé physique,  psychique et mentale de l’enfant à naitre et de l’adulte que cet enfant deviendra. 

L’être en formation, imprégné  de l’environnement maternel, reçoit de sa mère son sang, mais aussi ses sentiments, ses pensées, ses impressions sensorielles, sa parole, par  voie hormonale et énergétique. Il reçoit aussi le vécu du père, à travers la mère.  Et tout s’inscrit sur sa mémoire cellulaire, forme son corps et  inculque à son psychisme des qualités, des traits de caractère, des capacités, des talents, des vertus, des tendances, des croyances, des mentalités… Tout forme la base de sa créativité, sa sociabilité, son bonheur et son ouverture sentimentale,  mentale et spirituelle. 

Ce nouveau savoir a enrichi la pédagogie actuelle : Les couples, futurs parents, sont avérés les premiers pédagogues très importants de l’enfant, avant sa naissance, avant même sa conception. Une façon de vivre consciente de ceux-ci : positive, bienveillante, pleine d’amour, inspirée, noble, enthousiaste, éduque profondément  l’enfant en développement. A l’échelle nationale,  mondiale, ce savoir amènerait à une société, une humanité de paix, saine et humaine, altruiste, noble, manifestant la  solidarité et créativité des citoyens.

La richesse de l’antiquité grecque : Ce savoir, on s’est demandé : n’était-il pas connu avant ? Quelle était la cause cachée de la civilisation de notre antiquité classique ? Et aussi du passé  brillant de plusieurs pays ?

Quel étonnement ! En  Grèce antique :

A) L’éducation prénatale était  enseignée par les philosophes

B) Notamment, elle était appliquée par la Cité, comme base de l’éducation des jeunes.

Mais écoutons leurs paroles:  « Homme et femme devaient être décidés d’offrir à la Cité les plus beaux, robustes et dynamiques enfants »    Platon
« Il ne suffit pas que les familles aient beaucoup de descendants…le plus important c’est que naissent de beaux êtres humains. Grâce à cela les villes auront la paix et les maisons seront gouvernées avec  sagesse. »  Ocelle de Lefkada, Pythagoricien
« Afin que les couples ne détruisent pas l’harmonie et la beauté du cosmos ni de la cité, ils doivent procéder à la création des enfants, en respectant  les lois de la sagesse et de la sainteté » (Jamblique, vie de Pythagore),

 

L’importance de la conception
« Dans tous les arts, le début est extrêmement important pour l’ensemble de l’œuvre… dans la construction des bâtiments, l’importance est dans les fondations, dans la construction navale, l’importance est dans la coque…
Ainsi, dans la création des enfants, c’est l’harmonie dans la vie du couple qui est  très importante pour sa prospérité ».
(Ocelle de Lefkada, Pythagoricien)
 …  car la cause de la violence chez plusieurs êtres est le fait que la procréation  a lieu de manière bestiale et illogique»,

 « Il serait néfaste également que la conception ait lieu sous l’emprise de l’ivresse. La tranquillité de l’âme au moment de la conception est une condition fondamentale pour la création d’un être sain. » (Plutarque, « l’éducation des enfants »)

 « L’union du couple doit se faire après une fête: un symposium, » dans la joie « et non pas après un enterrement », un évènement triste. (Hésiode)

 

L’importance de la période prénatale et de l’éducation prénatale
« La première préoccupation de ceux qui veulent créer des enfants, c’est d’avoir vécus avec santé, et sagesse…Car d’une vie désharmonieuse, agitée et malhonnête, les spermes deviennent  « méchants » (Jamblique, « Vie de Pythagore »)

L’importance de la grossesse 

«  Tout au long de la vie, mais surtout pendant le temps de la procréation, le couple,  la femme enceinte doivent porter attention à ne rien faire de morbide, ni de brutal, d’immoral ou d’injuste, car inévitablement tout ceci pénétrerait tant au niveau du corps que de l’âme de l’enfant conçu. Et naîtraient alors des enfants complètement misérables,… »

 « Car la personnalité se forme déjà à ce stade…. » (Platon, Les lois»).

« … tout s’enregistre dans le corps et l’âme de leurs enfants… »,

 « L’intellect de la femme enceinte doit être calme, car ses enfants absorbent la vie à travers elle, comme les plantes le font par la terre » Aristote,

 « Tu es venu au monde avec un grand savoir sur la nature, car la mère qui t’as porté dans sa matrice, t’as communiqué tout, par la pensée… » Timon Fliasios

L’importance de l’imagination de la femme

«L’enfant ressemble à l’image que la femme porte dans son imagination, lors de la conception et de sa grossesse.  Les femmes amoureuses des statues  des dieux et des héros ont mis au monde des enfants qui leur ressemblaient !».  Empédocle et  les Stoïciens

 

La Cité organisait l’éducation des jeunes pour leur rôle parental

Des fêtes initiatiques étaient organisées à l’égard de jeunes, garçons et filles, et  les femmes nouvelles mariées afin d’accomplir leur rôle de parents et surtout le rôle maternel.
L’initiation des femmes, la plus importante, avait lieu juste après leur mariage lors de la fête des Thesmophories, dédiée à la déesse Déméter.
En langue grecque: thesmophore (synthèse de deux mots: « thesmos » = règle, institution, principe + phero= porter) signifie, que  la femme, portait les principes, les lois.
Les femmes nouvelles mariées - dans cette initiation générale de  3-4 jours, obligatoire pour toute femme, dans les villes grecques les plus importantes - recevaient  l’apprentissage de l’essence formatrice de leur nature féminine et prenaient pleine conscience de leur mission et leur responsabilité: de  mettre au monde une génération belle de corps et d’esprit.
Elles étaient fières de cette mission que la ville leur confiait. Ces fêtes étaient mystiques et, bien que les grandes lignes nous soient connues, on ne possède pas des informations détaillées.
 La cité grecque était consciente de son devoir d’organiser des conditions idéales pour rendre facile l’accomplissement de ce devoir des femmes.

Selon Edouard Schuré, «  Cette initiation, produisant aux femmes, aux hommes aussi,  une haute conscience sur l’importance du rôle maternel et paternel et leur responsabilité, doit être considérée comme la véritable cause de la beauté, la virilité et les valeurs des générations dans l’ antiquité hellénique  et la naissance d’un si grand nombre de philosophes, scientifiques, artistes lors de cette période».

 

Epilogue  Si l’étude historique du passé est utile, c’est qu’elle peut nous donner de paradigmes, nous inspirer des solutions au présent, surtout que les exemples anciens ont été déjà vérifiés, par l’écoulement du  temps. On pourrait y  puiser des solutions pour l’éducation scolaire et universitaire, pour les Services de santé, les Services sociaux, comme certains pays l’ont fait.

La pédagogie prénatale  est avant tout, par les sujets qu’elle aborde, une matière excellente pour combler une  lacune de l’éducation scolaire dans la totalité presque des pays, concernant la préparation des jeunes, pour leur rôle parental.

Donner à nos jeunes, à comprendre qu’indépendamment de  leur place économique, indépendamment des études qu’ils vont suivre, ils sont des facteurs très importants de leur pays, puisqu’ils sont les créateurs naturels de la société de demain. En utilisant avec connaissance, prudence  et conscience ce rôle exceptionnel, que la nature leur a confié, ils auront l’honneur de créer un nouveau monde de Paix, d’Amour et de Sagesse !