Revue Reflets 

Un dossier passionnant : Vieillesse et sagesse

La vieillesse n’est pas comprise. Ni par l’entourage, ni par ceux qui la vivent.
L’entourage constate la déchéance physique et parfois psychique de celui qui est sorti de l’activité professionnelle. L’amertume accompagne le retraité qui n’a plus d’utilité. Il n’existe plus que par les acquis du passé. Il va au début s’étourdir par des activités qui sont des occupations. S’occuper, voilà la grande pré-occupation du retraité. La santé va le lui permettre… un certain temps.
Puis inéluctablement, arrive le début de l’invalidité avec la souffrance morale de devenir dépendant. S’occuper devient difficile. Alors c’est la critique (de tout) qui va lui redonner une certaine importance.
J’existe parce que je critique. Puis survient le moment de la maladie grave et du diagnostic sombre. La médecine va s’employer à faire oublier la souffrance. Douleur à la fois physique et psychique du vide, devant soi, derrière soi.


Qu’est-ce qu’on laisse ? À quoi se raccroche-t-on ?
Triste fin qui révèle l’absurdité de la vieillesse, donc de la vie des vieux…
NON ! La vieillesse n’est pas cela.

À la retraite, la vraie vieillesse qui commence est une entrée dans le service bénévole. Avec un corps encore en bonne santé, au lieu de s’occuper, il s’agit de servir. Servir la vie en aidant de la manière qui nous plaît, qui nous convient.
Les enfants, les pauvres, les malades, les animaux, les migrants, les végétaux, les plus âgés etc. Il y a forcément une forme de vie qui nous touche, à qui nous pouvons donner de notre temps, de notre énergie, de notre amour.
Puis quand vient la dépendance, nous pouvons encore servir, sans nous déplacer, par nos messages, nos écrits, nos louanges, nos prières.
Et quand arrive la dernière étape, nous pouvons encore servir par notre acceptation de ce qui advient. Nous devenons des exemples de vie puissante par la miséricorde, la joie qui surpassent la souffrance. J’y assiste en ce moment grâce à plusieurs amies en fin d’existence, mais pas en fin de vie.

C’est le dossier à lire dans le nouveau numéro de Reflets « Vieillesse et sagesse ». Changeons notre regard sur cet âge magnifique !
Christian Rœsch

Vous pouvez dès à présent le commander, et mieux, vous abonner ou l'offrir !
https://revue-reflets.org/pourquoi-abonner/https://revue-reflets.org/pourquoi-abonner/