MAURICE PIFERRER

L’eau de l’étranger
Cap Bear Editions

Après trente ans de partenariat avec un village du Tuy au Burkina-faso, le temps de relater semble venu.
Mes notes de voyage, mémoires hétéroclites, parfois gribouillés à la hâte dans les trépidations d’une piste, gardent la mémoire des rencontres, des lectures sous un manguier, des idées de l’instant.
Que reste-t-il de ces écrits, de ces livres et ces articles de presse, de l’action et l’évaluation de projets ? Des doutes, des vérités, des certitudes.
D’abord la compassion et l’aide, attitude compréhensible que j’ai connue moi-même mais qui, éclairée par le vécu, change avec le temps.
Ensuite, la compréhension et la coopération pour valoriser les potentialités des partenaires sans souligner leurs manques…
Les récits et remarques de ces quelques pages proposent un raccourci dans la réflexion à défaut d’apporter des solutions…
Ni leçons, ni recettes, ce livre raconte des expériences vécues qui bousculent les certitudes.
A trop vouloir conseiller, on décourage.
Chaque responsable d’association veut construire le chemin singulier pour celle-ci. Mais, de l’action humanitaire vers la participation au développement la piste est sinueuse et friable.

L'eau de l'étranger - Cap Bear Edition